La montre-bracelet à quartz fête ses 50 ans

montre-bracelet à quartz créée à Neuchatel

Avant d’en arriver aux montres en bois et montres électroniques que nous connaissons aujourd’hui, le secteur de l’horlogerie a connu de nombreux évolutions majeures dont une en particulier. C’était en 1967, les ingénieurs du Centre Electronique Horloger de Neuchâtel imaginaient et concevaient la première montre-bracelet à quartz de l’histoire de l’horlogerie. Une révolution dont les Japonais ne tarderaient pas à s’emparer…

La montre bracelet à quartz : une révolution de l’horlogerie

Et dire que les premiers prototypes de la montre-bracelet à quartz remonte à la fin des années 60… Que de progrès technologiques réalisés depuis ! Mais à l’époque, il s’agissait déjà d’une véritable révolution dont les laboratoires neuchâtelois n’étaient pas peu fiers.

Il faut savoir que dans les années 1960, des horloges à quartz imposantes et très gourmandes en énergie existaient déjà. La microélectronique n’en était alors qu’à ses débuts et il ne paraissait pas concevable de faire rentrer un tel dispositif dans un objet aussi petit qu’une montre -bracelet. Mais au bout de 5 ans de développement au sein du Centre Electronique Horloger de Neuchâtel naissent les deux premiers ancêtres de la montre-bracelet à quartz : la “Beta 1” et la “Beta 2”. Ces deux modèles seront ensuite présentés lors du concours annuel de précision de la Société Suisse de Chronométrie où elles remporteront les 10 premières places de la compétition et ne manqueront pas de se faire remarquer par la concurrence japonaise.

Manque de réactivité côté suisse

On peut dire que l’horlogerie japonaise aura largement battu la concurrence en terme de commercialisation. Mais les ingénieurs suisses n’ont pas pour autant cessé de perfectionner leur technologie et de multiplier les innovations. Près de 15 ans plus tard, la célèbre montre à quartz “Swatch” replacera l’horlogerie suisse sur son piédestal renforçant la culture de l’électronique miniaturisée à Neuchâtel.

L’avenir de la montre-bracelet à quartz

montre dotée d'une intelligence artificielleAfin de célébrer dignement les 50 printemps de la montre-bracelet à quartz le CSEM a organisé en début de semaine un évènement à Microcity à Neuchâtel avec au programme une table ronde sur les défis à venir des composants microélectroniques. L’intelligence artificielle était au cœur des échanges.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer